QU'EST CE QUE LE STRABISME

Le strabisme est un défaut de convergence des axes visuels, entraînant une impossibilité d'obtenir d'un objet une image unique.

Il peut être convergent ou divergent, et est particulièrement fréquent chez l'enfant où il peut avoir des conséquences graves.



Strabisme de l'enfant 



Types

Il existe 2 types de strabisme, le strabisme concomitant et le strabisme inconcomitant



Strabisme concomitant 

L'angle de déviation est le même dans toutes les déviations du regard. Le déficit peut se situer dans la partie sensorielle ou dans la partie motrice du système visuel.



Strabisme inconcomittant 

Ici l'angle de déviation se modifie dans les différentes directions du regard. La cause de ce strabisme est, soit une parésie, soit une contracture d'un muscle extra-oculaire suite à un traumatisme, une inflammation ou des modifications dégénératives. Il se développe une position de tête compensatrice, pour permettre une vision stéréoscopique.


Mécanismes de la maladie ( Physiopathologie)

Phénomène moteur 

Le strabisme de l'enfant est très majoritairement un strabisme convergent (l'enfant «louche»), lié à l'hypermétropie. Cette anomalie de la réfraction, fréquente chez l'enfant, entraîne une accommodation du cristallin pour compenser l'hypermétropie. Or, il existe un réflexe physiologique associant convergence oculaire et accommodation : ainsi, à terme se constitue une convergence optique chronique. La plupart de ces strabismes peuvent être évités par le port d'une correction optique (lunettes) dès la découverte de l'hypermétropie excessive ou dès l'apparition du strabisme.



Phénomène sensoriel 

Ce strabisme convergent permanent entraîne une diplopie : l'enfant voit double. Pour remédier à ce handicap sensoriel, le cerveau neutralise (il «ignore») l'image fournie par l'un des deux yeux : c'est l'amblyopie ou oeil paresseux. Avec le temps, cette neutralisation permanente va entraîner une amblyopie définitive (à partir de l'âge de 6 ans environ) qui ne sera pas récupérable : l'oeil concerné devient malvoyant et l'enfant perd définitivement la vision binoculaire indispensable à la vue tri-dimensionnelle.



Diagnostic 

Le strabisme de l'enfant et ses conséquences est un problème auquel doit être attentif le médecin généraliste et le pédiatre afin de le dépister au plus tôt. Le plus souvent, l'enfant est incapable de se plaindre de vision double, et c'est le strabisme qui doit alerter les parents. Il est maintenant possible de mesurer l'acuité visuelle au cours de la première année et de masquer successivement chaque œil pour observer la réaction comportementale de l'enfant : lorsque l'on masque l'œil sain (non amblyope), il a une réaction de défense (on vient en effet de neutraliser son seul œil fonctionnel).

Le reste du bilan recherche un diagnostic différentiel (ils sont rares) par le fond d'œil :

- rétinoblastome 
- cataracte congénitale 



Quels sont les traitements les plus courants ?

Le traitement repose sur trois axes :

- la rééducation de l'œil amblyope : il suffit de masquer l'œil sain, de façon intermittente, afin de stimuler la vision par l'œil amblyope (et donc de «forcer» le cerveau à lever la neutralisation). 

- la correction de l'hypermétropie par des lunettes à verres convergents. 

- l'opération chirurgicale nécessite, pour de meilleurs résultats, une intervention réalisée au cours des premières années de l'individu.

Si cette opération intervient trop tardivement, il est possible que le cerveau continue à n'utiliser qu'un seul œil pour la vision. L'effet de convergence recherché par l'opération peut aussi disparaître au profit d'une divergence des yeux, entraînant des risques d'infection du coin de l'œil "inactif", plus sensible aux pollens de graminées ou autre, et à l'apparition de rhumes par la suite.

Lorsque il est réalisé assez tôt, il est parfaitement efficace et permet de retrouver une vision binoculaire normale.

Le strabisme ou loucherie

Qu'est-ce que le strabisme?

Le mot strabisme est le terme médical désignant des yeux dont les axes de fixation ne sont pas parallèles. Le strabisme atteint de 2% à 4% de la population environ.

Il y a trois types courants de strabisme :

  1. Le strabisme convergent ou ésotropie :
    il peut être congénital ou encore apparaître dans les mois qui suivent la naissance ou vers l'âge de deux ans. On l'appelle aussi loucherie.
    Image d'un oeil tourné à l'intérieur, vers le nez
  2. Le strabisme divergent ou exotropie :
    il peut être congénital ou se manifester plus tard.
    Image d'un oeil tourné vers l'extérieur, loin du nez.
  3. Le strabisme vertical :
    il se caractérise par un défaut de l'alignement des yeux.
    Image des yeux désalignés verticalement.

Quelle en est la cause?

En général le strabisme a tendance à se transmettre d'une génération à l'autre. Parfois il est dû au fait que les yeux ne sont pas alignés et au besoin de lunettes ou encore, à l'occasion, à quelque anomalie musculaire. Très rarement, il peut découler d'une grave anomalie à l'intérieur de l'œil, comme une cataracte ou une tumeur.

Comment voit le strabique?

Anomalie de la vision binoculaire : les axes de fixation des yeux doivent être parallèles pour qu'il y ait fusion dans le cerveau des images transmises par les deux yeux. C'est la condition d'une vision nette et d'une vision stéréoscopique précise, qu'on appelle 3-D; la vision 3-D est l'un des moyens utilisés pour évaluer la profondeur.

Perte de vision de l'œil strabique : le strabisme peut entraîner la perte de la vision d'un œil dans certains cas.

C'est le cas, par exemple, d'un enfant qui naît avec les yeux normaux mais dont un œil commence à loucher vers l'âge de deux ans. S'il n'est pas traité rapidement, la perte de l'acuité visuelle peut aller jusqu'à la cécité légale dans l'œil atteint. Si un traitement est entrepris immédiatement, en revanche, l'enfant peut souvent recouvrer une vision parfaite.

C'est également le cas lorsque les yeux ne focalisent pas également. Si un œil dévie du point de fixation, le cerveau peut ne pas tenir compte de l'image que cet œil lui transmet, ce qui empêche le développement d'une vision normale dans l'œil affecté. On parle parfois d'amblyopie ou d'« œil paresseux ».

Traitement

Le traitement a pour but de rendre une bonne vision à chaque œil et d'assurer une bonne vision binoculaire. En général, on cache l'œil sain pour ramener la vision à la normale dans l'œil strabique. On peut avoir recours à des lunettes, en particulier lorsque les yeux n'arrivent pas à faire la mise au point de l'image, parfois aussi lorsqu'ils dévient ou ne sont pas alignés. Une opération des muscles oculaires est parfois nécessaire.

Les résultats du traitement sont bons et peuvent être excellents, mais cela peut dépendre du moment où le traitement est entrepris. Cela vaut surtout pour les enfants dont les yeux étaient normaux à la naissance, mais qui ont commencé à faire du strabisme vers deux ans. Si le traitement tarde trop, il peut être impossible de rétablir la vision. Cette sorte de cécité légale est tout à fait évitable. Si votre enfant fait du strabisme, n'attendez pas, consultez votre médecin de famille.

Et votre enfant?

S'il y a des membres de votre famille qui ont fait du strabisme, il y a plus de chances que votre enfant en fasse aussi. Même si les yeux semblent normaux, l'enfant devrait être examiné par un ophtalmologiste (médecin spécialiste des soins oculaires) à un an. Il est possible de déceler le strabisme à tout âge et de déterminer si les yeux font bien la mise au point de l'image. Si vous pensez que votre enfant peut faire du strabisme, consultez votre médecin de famille, qui peut vous conseiller d'aller voir un ophtalmologiste.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site